Le SAOS

+ Article de Jacques Le Part le 01-10-2016

Qu'est-ce que le syndrome d'apnées obstructives du sommeil (SAOS) ?


Le syndrome d'apnées obstructives du sommeil (SAOS) est une pathologie qui se produit lorsqu'on est endormi. Lorsque cela se produit, l'air ne peut plus pénétrer dans les poumons, car les voies aériennes supérieures se bloquent. La personne essaye de respirer, mais l'air ne circule pas à cause de l'obstruction des voies aériennes supérieures.

Dans le cas d'une obstruction partielle, on parle d'hypopnée et lors d'une obstruction complète on parle d'apnée. Une apnée peut durer entre 10 ou 40 secondes voire une minute et peut se produire plusieurs centaines de fois dans la nuit entrainant des perturbations sur la structure du sommeil, mais également au niveau de l'oxygénation nocturne. Des réveils en sursaut avec des sensations d'étouffement peuvent se manifester la nuit.

Les conséquences diurnes et les facteurs de risques


À cause de la nuit agitée et fragmentée, par de très courts réveils, le sommeil n'est pas réparateur. Au cours de la journée, le patient est de plus en plus fatigué et devient somnolent. Il peut lui arriver de dormir contre son gré en toute circonstance. Il existe de nombreux favorisant le SAOS:




  • Être un homme ;

  • Être en surpoids ou obèse ;

  • Avoir une langue ou un cou épais ou de grosses amygdales ;

  • Avoir une obstruction nasale ;

  • Dormir sur le dos ;

  • Consommation de l'alcool.



Le SAOS est associé à d'autres types de pathologies comme le diabète de type 2 ou l'hypertension artérielle.

Comment traiter le SAOS ?


Lorsque le SAOS est diagnostiqué, le spécialiste du sommeil décidera du traitement approprié en fonction de sa sévérité. Le traitement peut inclure des changements de style de vie comme adopter une position de sommeil différente ou encore éviter l'alcool. Le traitement de référence est le traitement par pression positive continue et le traitement alternatif est représenté par les orthèses d'avancées mandibulaires. Des mesures hygiénodiététiques sont toujours recommandées et une intervention chirurgicale peut être utile.